Skip to main content

En ce 22 mars 2022, nous célébrons la 29e journée internationale de l’eau. Instaurée en 1992 à l’occasion de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED), elle met depuis à l’honneur ce bien commun, dont nous dépendons tous. “Les eaux souterraines sont invisibles, mais leur influence est visible partout”. Pour cette raison, le thème de cette édition 2022 est le suivant “Eaux souterraines : rendre visible l’invisible”. Il met à l’honneur cette ressource, immense, bien que nous ne la connaissions finalement que très peu. 

Une ressource essentielle

Selon l’UNESCO, près de 96% de l’eau douce de la planète se trouve dans les aquifères souterrains – des zones de sol, de sable et de roche capables de retenir le liquide. Ceux-ci constituent une ressource précieuse. Cette ressource si précieuse est à nos yeux invisible, insaisissable, mais sans elle, nous ne pouvons perdurer. Une grande partie de l’eau que nous consommons est issue des nappes souterraines. Selon les zones, le chiffre s’approche de 50%. Cette eau est aussi celle qui nous permet une alimentation saine, par l’irrigation qu’elle prodigue pour l’agriculture, mais elle sert aussi à l’industrie. 

Ce sont des écosystèmes complets qui dépendent de ce trésor caché. Sous terre ou en surface, toute une biodiversité riche et variée s’épanouit autour. Enfin, cette ressource en eau sert aussi aux systèmes d’assainissement. C’est d’ailleurs ce qui est mis en avant dans le mini-documentaire réalisé par Léore Pujol-Piffat pour le projet Blue PrintAn Dour : à travers le cycle de l’eau

 

Au cœur de l’Aquasphère

Les eaux souterraines alimentent les sources, les cours d’eau, les lacs et les zones humides. Finalement elles s’écoulent vers l’Océan, bien commun de l’humanité. Ce cycle complet et ses interactions avec le vivant viennent former notre Aquasphère. En effet, nous naissons et vivons, sans nous en rendre compte, au coeur d’une Aquasphère. Et rappelons-le : sans cette dynamique globale, aucune vie ne serait possible. Avec Ocean As Common, nous travaillons chaque jour à rendre visible l’invisible, et à vivre cette Aquasphère. Nous vous invitons à la vivre pleinement en vous immergeant, le temps d’un instant, dans notre bulle auditive. 

Ces ressources si précieuses rythment notre vie et permettent notre épanouissement ainsi que celui des écosystèmes qui nous entourent. Tout cela est possible à condition que soit adoptée une gestion durable de ces ressources. Pour cette raison, une journée comme celle-ci est essentielle afin de remettre ces thématiques au centre de nos préoccupations. Et c’est toute l’année que nous agissons, individuellement et collectivement pour la préservation de ce bien commun. Protégeons cette molécule, que Stéphanie Reiss appelait « vaisseau de l’émerveillement ».

Les ressources de la journée mondiale de l’eau.

massa quis, commodo tristique ut accumsan mi, elit.