La saison Nagez Pour l’Océan est ouverte

Nous sommes heureux de vous présenter les deux premiers événements Nagez Pour l’Océan de l’année, organisés par des étudiants d’écoles de commerce. Bravo à eux pour leur professionnalisme et leur engagement en faveur de la protection de l’Océan !

Les étudiants de Master 1 Event de l’IGC Business School, en collaboration avec la Ville de Saint-Malo, vous donnent rendez-vous le samedi 5 juin sur la plage du Sillon, à Saint-Malo, pour un événement aux couleurs de l’Océan !

Au programme : ramassage de déchets, prise de parole et nage en eau libre solidaire.

Venez profiter d’une belle journée, en famille ou entre amis, sur la plus grande plage de Saint-Malo !
Pour vous inscrire au ramassage de déchets ou à la Nage cliquez ICI

Vous pouvez aussi faire un don via cette cagnotte en ligne

Des étudiants en 3e année de Bachelor Event de l’école Vidal organisent un événement Nagez Pour l’Océan le samedi 12 juin à la base de loisirs de Sesquière, près de Toulouse.

L’objectif de cette journée, qui représente le fil rouge de leur cursus scolaire, est de sensibiliser de manière ludique les participants à la protection de l’Océan autour d’activités aquatiques et d’animations.

Cette journée permettra également de récolter des fonds dont une partie sera reversée à l’association Projet Rescue Ocean.

Plus d’infos sur cet événement

Temps forts institutionnels

Transport maritime plus propre

Le 28 avril, le Parlement européen a adopté un rapport d’initiative sur les mesures techniques et opérationnelles pour un transport maritime plus efficace et plus propre (Rapport Karima Delli).

Le transport maritime joue un rôle essentiel pour l’économie et le quotidien des européens, en ce qu’il transporte 90% des marchandises importées dans l’UE, assure la sécurité alimentaire, favorise le tourisme et participe aux recherches scientifiques. Mais il doit aussi contribuer à la lutte contre le changement climatique et la perte de biodiversité.

Réduction des émissions de CO2, cadre d’action pour la décarbonation des ports et zones côtières avec un objectif de zéro-émission à quai, ou encore construction navale durable sont parmi les sujets cruciaux défendus par ce rapport au sein de l’UE.

Lire l’article

Le bien commun toujours à l’honneur

La task force Océan du CNRS s’est à nouveau réunie en avril lors d’un séminaire de haut niveau afin de faire avancer la notion d’Océan bien commun de l’humanité.

Sont intervenus :

  • Roberto Casati, directeur de recherches au CNRS et directeur de l’institut Jean Nicod (EHESS/ENS/CNRS) travaillant actuellement sur la “reconceptualisation de l’océan”
  • David Victor, chercheur à l’IRD, spécialiste de la reconnaissance de l’océan Pacifique comme personne juridique.
  • Seline Trevisanut, professeure à l’Université d’Utrecht, spécialiste des questions juridiques liées à l’océan.

Par ailleurs, l’Institut Français de la Mer travaille actuellement sur ce qui permet à la France de dire qu’elle traite ses eaux sous souveraineté en Bien commun de l’Humanité et sur les efforts qu’elle doit faire pour être totalement et durablement dans une telle dynamique.

Enfin, la notion de bien commun a été évoquée devant le Comité européen des régions ainsi que par Serge Ségura et Sophie Mirgaux, ambassadeurs français et belge chargés de l’Océan, lors d’une conférence en ligne sur la diplomatie européenne sur l’océan.

Dans le rétro

Témoignage « Et toi, que fais-tu pour l’océan ? » : voici l’histoire de Nora !

« Je suis tombée amoureuse de l’océan au Cambodge, quand j’étais petite. Les récifs coralliens pleins de couleurs et de vie, c’était un rêve éveillé !

Avant de commencer mon doctorat, j’ai vécu aux Seychelles où j’ai eu le privilège de faire de ma passion mon métier. En tant que chargée de projet pour Marine Conservation Society Seychelles (MCSS), j’ai mené deux projets de restauration, et j’ai observé la triste réalité qu’est le blanchiment des coraux. J’ai fait de mon mieux pour lutter contre ce phénomène.

Dans l’espoir de combler les lacunes dans nos connaissances océanographiques et de mieux régénérer nos récifs, je mène aujourd’hui des recherches sur « le rôle des lipides dans la biominéralisation des coraux et les effets futurs du changement climatique ». J’espère que la restauration des coraux ne représente que la première étape de mon engagement dans la préservation de notre belle planète ! »

Retrouvez ses photos

La restauration des récifs coralliens avec l’entreprise Tēnaka

Tēnaka est une startup de l’Économie Sociale et Solidaire qui construit des programmes RSE sur mesure à destination d’entreprises souhaitant aller plus loin dans leur engagement sociétal.

Pour cela, elle utilise deux principaux leviers : la restauration des écosystèmes marins, poumons et puits de carbone de notre planète (corail, mangrove) ainsi que le développement d’outils & technologies de mesure d’impacts.

La restauration et la préservation des habitats marins a le potentiel d’atténuer la crise climatique. Les Nations-Unies, en annonçant la création de la Décennie des Sciences Océanographiques pour le Développement Durable et celle pour la Restauration des Ecosystèmes (2021-2030), pose un cadre d’action dans lequel Tenaka s’inscrit à travers la création de solutions fondées sur la nature et la mise en œuvre de programmes RSE impactants et mesurables.

En découvrir plus

Mini-Transat 2023 : première course de préparation pour Yannick Deschand

Passionné d’aventures sportives, Yannick Deschand s’est fixé l’objectif de participer à la Mini-Transat en 2023.

Traverser l’océan Atlantique en solitaire à la voile, sans assistance ni contact avec la terre ferme, voilà le défi qu’il s’est lancé pour lequel 2 ans de préparation sont nécessaires !

Ayant constaté les ravages de la pollution en mer et souhaitant donner du sens à son aventure, Yannick à décidé de soutenir Ocean As Common. Merci à lui, nous lui souhaitons bon vent dans la réalisation de son rêve !

Découvrez en images sa première course de préparation à Barcelone en avril et ses dernières actualités sur son site web

Publication de l’ouvrage collectif « Mer et littoral : un bien commun ? »

Lors du séminaire «Mer et littoral : un bien commun ?» organisé en juin 2019 par l’institut Archipel – Université Bretagne Sud, il avait été annoncé la publication d’un ouvrage rassemblant les contributions des intervenants.

Celui-ci est désormais disponible et téléchargeable gratuitement sur le site web d’Archipel !

Il propose des regards de chercheurs de différentes disciplines et de différentes nationalités, abordant ainsi notamment la question sous l’angle du droit, de la bio-surveillance du milieu marin, du rôle des ports, des ressources, et du tourisme.

Nous vous souhaitons une passionnante lecture !

À ne pas rater ces prochaines semaines

Opération de ramassage de déchets à la Trinité-sur-Mer

La commune de la Trinité-sur-Mer organise un grand rendez-vous en partenariat avec 6 associations locales impliquées dans la protection de l’environnement : The Sea Cleaners ; Les mains dans le Sable ; La Vigie ; l’Association pour la Sauvegarde de la Pointe de Kerbihan (ASPK) ; Le Dolmen des possibles ; Ocean As Common.

Ce dimanche 30 mai, les co-organisateurs invitent la randonneurs à rejoindre l’un des parcours depuis 3 points de départ : le Port, le parking de Kervillen et le site du Poulbert.

Durant la ballade, chacun est invité à collecter les déchets qui seront pesés à 17h par des bénévoles mobilisés. N’hésitez pas à vous munir de gants !

Tous les événements à venir

consequat. Praesent id dictum porta. risus elit. Donec